La ‘Convention citoyenne pour le climat’ et la démocratie participative

Quel rôle pour les citoyens dans la décision politique ?

Débat organisé à la Faculté de philosophie de l’Université Jean Moulin Lyon 3
dans le cadre des rencontres annuelles proposées par le Groupe de recherche en philosophie du droit de Lyon (DroitPhiL)

Jeudi 12 mars 2020, 15h30-17h00

Université Jean Moulin, salle 303
18 rue Chevreul, 69007 Lyon

Intervenants

Pierre Auriel (IRPhiL, Université Lyon 3 Jean Moulin)

Charles Girard (IRPhiL, Université Lyon 3 Jean Moulin)

Stéphanie Ruphy (IRPhiL, Université Lyon 3 Jean Moulin)

Théophile Pénigaud de Mourgues (Triangle, Université Lyon 3 Jean Moulin)

Contact

charles.girard@univ-lyon3.fr

Cette rencontre est ouverte à tous les étudiantes et étudiants de l’Université Jean Moulin Lyon 3, et en particulier de la faculté de philosophie.

Présentation

La « Convention citoyenne pour la transition écologique » est une « assemblée de citoyens » tirés au sort et appelés à formuler des propositions pour lutter contre le réchauffement climatique. Cette assemblée a été annoncée en 2019 par le président de la République, suite notamment à la proposition du collectif « Démocratie ouverte » rassemblant des représentants de mouvements écologistes, de chercheurs spécialistes de la démocratie participative ou des figures du mouvement des « gilets jaunes ». Elle doit remettre ses propositions en avril 2020.

Ce dispositif, absolument inédit dans le contexte français, est présenté par ses concepteurs comme dessinant une voie nouvelle pour la transformation des institutions démocratiques. Il a fait l’objet, dans le débat public, d’appréciations contrastées : mécanisme de démocratie directe ou nouveau corps de représentants, forum pour citoyens ou cénacle pour experts, acteur légitime de la prise de décision démocratique ou menace pour l’équilibre des institutions représentatives. En partant des controverses suscitées par la Convention, les participants s’interrogeront sur le rôle que peuvent et doivent avoir les citoyens dans la prise de décision politique.

Des rencontres entre enseignants et étudiants sont organisées chaque année par DroitPhiL à la faculté de philosophie autour d’une question d’actualité soulevant des enjeux politiques et juridiques urgents. Elles furent consacrées les années précédentes à la liberté d’expression après l’attaque contre Charlie Hebdo (2015), au projet de réforme constitutionnelle lié à la lutte contre le terrorisme (2016), à la reconnaissance des crimes contre l’humanité associés à la colonisation (2017), aux politiques de lutte contre les fausses nouvelles (2018) et à la remise en cause des institutions représentatives lors du mouvement des « Gilets Jaunes » (2019).

Lors de ces rencontres, les enseignants font de brèves présentations introductives, pour montrer comment certains concepts ou certaines théories philosophiques peuvent aider à penser cette actualité, puis le reste de la séance est consacrée à un débat avec les étudiants présents.